actualite

Reconfinement : le télétravail généralisé en France

Mise en ligne le 29 octobre 2020. Dernière mise à jour le 1 août 2021 à 14 h 13 min.

En bref

Lors de son allocution télévisée du 28 Octobre 2020, Emmanuel Macron a indiqué aux français son choix de rétablir le confinement pour le lutter contre la pandémie de Coronavirus.

Un nouveau confinement partout en France

Lors de son allocution télévisée du 28 Octobre 2020, Emmanuel Macron a indiqué aux français son choix de rétablir le confinement pour le lutter contre la pandémie de Coronavirus.

Contrairement à ce qui avait été annoncé quelques jours auparavant, il a clairement indiqué cette fois-ci que le télétravail devait être généralisé partout où il est possible.

Jean Castex devant l’Assemblée Nationale

« Le recours au télétravail doit être le plus massif possible, dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l’être 5 jours sur 5. Cela sera inscrit dans le protocole national en entreprise qui sera mis en ligne ce soir dans le cadre d’un dialogue social. Dans les administrations publiques pour tous les agents dont les missions peuvent être totalemement ou principalement exercées à distance, le télétravail se fera également 5 jours sur 5. »

a déclaré le 1er Ministre Jean Castex à l’assemblée Nationale le Jeudi 29 Octobre 2020.

Quels commerces vont rester ouverts pendant le reconfinement ?

Voici la liste des commerces qui vont rester ouverts pendant la période du confinement :

  • Entretien, réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles.
  • Commerce d’équipements automobiles.
  • Commerce et réparation de motocycles et cycles.
  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles.
  • Commerce de détail de produits surgelés.
  • Commerce d’alimentation générale.
  • Supérettes.
  • Supermarchés.
  • Magasins multi-commerces.
  • Hypermarchés.
  • Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé.
  • Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé.
  • Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives.
  • Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de textiles en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé.
  • Commerces de détail d’optique.
  • Commerce de détail d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie.
  • Commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu’ils sont installés sur un marché, des dispositions du III de l’article 7.
  • Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé.
  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c. a.
  • Hôtels et hébergement similaire à l’exclusion des villages vacances, maisons familiales et auberges collectives.
  • Location et location-bail de véhicules automobiles.
  • Location et location-bail d’autres machines, équipements et biens.
  • Location et location-bail de machines et équipements agricoles.
  • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction.
  • Activités des agences de placement de main-d’œuvre.
  • Activités des agences de travail temporaire.
  • Réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques.
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication.
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques.
  • Réparation d’équipements de communication.
  • Blanchisserie-teinturerie.
  • Blanchisserie-teinturerie de gros.
  • Blanchisserie-teinturerie de détail.
  • Services funéraires.
  • Activités financières et d’assurance.
  • Commerce de gros fournissant les biens et services nécessaires aux activités mentionnées à la présente annexe.

Qui est concerné par le télétravail ?

Si vous êtes salarié(e) ou fonctionnaire, vous êtes donc concerné si :

  • vous exercez un métiers et des missions pouvant être réalisés en télétravail
  • vous disposez d’un accord de l’employeur
  • vous disposez d’un espace de travail adapté à la réalisation de vos missions

En savoir plus sur le télétravail.

Une obligation d’hygiène et de sécurité pour l’employeur

L’employeur étant tenu d’assurer à ses salariés les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité, et suite à la parution du décret n° 2020-1257 du 14 octobre 2020 déclarant l’état d’urgence sanitaire, le télétravail est donc, de fait, rendu obligatoire partout où il est possible d’être mis en place.

Comment effectuer une demande de télétravail ?

Un simple courrier adressé à son employeur suffit pour effectuer une demande de passage au télétravail. Nous vous mettons à disposition un ensemble de modèle de courriers à télécharger pour faciliter vos démarches.

Article rédigé par Thomas
Thomas est télétravailleur depuis 9 ans dans le domaine de la tech & élu CSE dans une entreprise de 50 salariés, créateur de teletravail-info.